CHI

Le CHI*prononcez « tchi »- est l’énergie de Vie, celle qui est présente en toute chose, tant dans la matière que dans les fluides, les flux énergétiques, les éléments physiques et énergétiques, les émotions, les pensées…

Appelé Ki par les japonnais, Ether ou Aether par les alchimistes et l’ésotérisme, Prāna en Inde, en occident c’est la notion  de Pneuma (ayant pour traduction « souffle ») chez les grecs, pour les latins Spiritus  (dérivé de spirare = souffler) qui signifie souffle (notion d’esprit), vent, âme, et enfin de nos jours c’est la Force (comme dans Star Wars) ou Force de Vie.

Chi

Le CHI est l’énergie pure à partir de laquelle tout est mis en forme, particularisé, individualisé…

Le sinogramme représente dans sa partie inférieure gauche un grain de céréale qui éclate sous l’effet de la cuisson, ou de la digestion; ce faisant, il produit la partie droite et supérieure du sinogramme qui représente le dégagement d’une vapeur qui s’élève en spiralant.

 

Le CHI est le principe fondamental de l’univers…

Le CHI englobe tout l’univers et relie les êtres entre eux, il est présent dans toutes les manifestations de la nature, dans l’espace et dans le “vide” qui environne chaque être ou chose.

Dans un organisme vivant, il circule à l’intérieur du corps par des méridiens qui se recoupent tous dans le « centre des énergies » appelé « champ du cinabre », seika tanden au Japon et dantian en Chine.

Dans la cosmogonie chinoise, le CHI (气, âme), ou énergie vitale (元气, yuanqi énergie vitale, mot à mot souffle principal), précède le Yin et le Yang, eux-même à l’origine des dix-mille êtres (wanwu)(万物 wànwù (10 000 êtres) signifiant tous les êtres) qui composent tous les êtres du monde.

Dans le règne minéral le CHI est aussi présent : les nervures du jade, en particulier, sont considérées comme inter-agissant avec les veines du corps humain. Par ailleurs, dans la peinture chinoise, les strates géologiques des montagnes sont une des manifestations macro-cosmiques du CHI.

Ainsi, le concept de CHI est présent dans toutes les manifestations de la nature.

En FENG-SHUI, l’attention portée au CHI est donc fondamentale.

La quantité de CHI présente dans un lieu est prépondérante puisque c’est lui qui nous alimente subtilement.

De même sa qualité est un paramètre prépondérant, autrement dit sa couleur, la note particulière qui le caractérise.

Enfin la manière  dont le CHI circule, autour et à l’intérieur du bâtiment, va jouer un rôle dominant en Feng-shui : existe-il des endroits où l’énergie stagne, où le CHI ne peut parvenir que difficilement, ou circule-t-il librement, abondamment, en se répartissant harmonieusement là où il y a besoin ?

 

*: Le Chi (qi  en chinois, sinogramme / () se prononce « tchi », traduis ki en japonais (kanji )) a pour traduction : vapeur, exhalaison, fluide, influx, énergie, les souffles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*